Penser au kayak
Écotourisme

Qu’est ce que le tourisme responsable ?

Aujourd’hui plus que jamais, la problématique liée à la gestion durable de l’environnement est au centre des débats. Ainsi, chacun à son niveau se doit de mener des actions concrètes afin de permettre aux générations futures d’hériter d’un environnement sain. C’est donc dans cette logique que le tourisme responsable connaît un regain d’intérêt ces dernières années. Cependant, maîtrisez-vous tous les contours de la notion ? Cet article vous permettra d’en apprendre davantage sur le tourisme responsable.

Le tourisme responsable : c’est quoi ?

Encore appelé tourisme durable, le tourisme responsable est une manière de voyager qui épouse totalement les principes du développement durable. Se positionnant contre le tourisme de masse, le tourisme responsable a pour but de diminuer considérablement l’impact négatif lié au passage du touriste. Ainsi, un touriste responsable respecte et préserve :

  • l’environnement,
  • les ressources culturelles,
  • les ressources naturelles,
  • les modes de vie des locaux.

Il faut rappeler que ce mode de tourisme est une réponse au tourisme de masse. En effet, au cours de ces dernières années, le nombre de tourismes n’a cessé d’augmenter. Comme on peut s’y attendre, cet essor du tourisme a un impact négatif aussi bien sur les populations locales, leur environnement que sur leur économie.

De manière concrète, le tourisme intensif entraîne une forte consommation des ressources naturelles, une production massive de déchets et diverses formes de pollutions. Il faut également ajouter qu’il agit sur les modes de vie des locaux en ce sens que la construction des infrastructures touristiques change l’habit naturel des riverains. Ainsi, le tourisme responsable est donc une manière de voyager sans pour autant impacter négativement la ville ou la région que l’on visite.

Le tourisme responsable : quels sont ces piliers ?

Cette nouvelle manière de voyager et d’explorer d’autres contrées se base essentiellement sur trois principaux piliers ou objectifs.

  • Contribuer au développement économique de la localité

Tout comme le tourisme équitable, cette forme de tourisme alternative se donne pour objectif de participer au développement local sur le plan économique. Pour ce faire, le touriste responsable ainsi que tous les intermédiaires acceptent de contribuer à leur manière à l’essor économique du pays. Cela passe par le recours et la rémunération à juste valeur des prestataires locaux tels que les guides et les locataires de maisons d’hôtes.

  • Conserver la nature

Le deuxième pilier du tourisme responsable rejoint le facteur environnemental. Il contribue ici à réduire considérablement les effets du tourisme sur la nature. Le voyageur doit privilégier les destinations où il pourra respecter aussi la nature que les écosystèmes. Il doit adopter les valeurs respectueuses de l’environnement : ne pas jeter des produits toxiques dans l’eau, ne pas jeter des plastiques dans la nature, réduire ses émissions de gaz, etc.

  • Rencontrer les locaux

Avec le tourisme classique, le touriste s’isole des populations à la base durant tout son séjour. En ce qui le concerne le tourisme responsable, il prône une véritable immersion du voyageur. Il garantit une expérience riche, unique et authentique. C’est une manière pour le voyageur d’en apprendre davantage sur la culture locale.

Tourisme responsable : quelles sont les pratiques à promouvoir ?

Dans le but de participer à l’atteinte de ces objectifs, chaque touriste doit mettre en pratique quelques actions.

  • Voyager longtemps, mais pas souvent ;
  • Choisir des moyens de transport non polluants ;
  • Participer à des projets locaux visant la réduction des émissions de CO2 ;
  • Opter pour des produits locaux et les payer à juste prix afin de booster l’économie locale ;
  • Se contenter du confort que le pays hôte a à vous offrir ;
  • Respecter la nature et les locaux.

Il est important de rappeler que cette liste n’est pas exhaustive, elle ne représente qu’un aperçu des pratiques pouvant permettre l’atteinte des objectifs du tourisme responsable.

Tourisme responsable : quels sont les principaux labels ?

Le concept de tourisme responsable a séduit plusieurs labels qui œuvrent aujourd’hui dans ce sens. Cependant, il existe plusieurs labels qui n’utilisent ce titre qu’à des buts commerciaux. Pour donc vous aider à y voir plus clair, voici quelques labels du tourisme éthique.

Pour commencer, il y a l’écolabel européen, un complexe touristique qui garantit une bonne gestion des ressources en eau, de l’énergie et un tri des déchets. La Clef Verte est en ce qui le concerne un label qu’on retrouve en Europe et en Afrique du Nord. Il se donne pour mission d’informer ses travailleurs sur la problématique de la protection de l’environnement. Le label ATR et Green Globe se distinguent également.

Vous savez désormais tout sur le tourisme responsable. Si votre passion c’est le tourisme, vivez-la en laissant un impact positif de votre passage.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *